Les parfums

2016

Matériaux divers, leds addressables, peinture phosphorescente. Programmation : Olivier Dadoun.

52x380x380 cm.

photos © M. Domage / L. Catelan

 

Les parfums se composent d’une piste circulaire phosphorescente, et d’un automate bipède inspiré par le squelette d’un oiseau Tantale, que l’artiste a remarqué lors d’une de ses visites à la Galerie de l’évolution au Muséum d’histoire naturelle à Paris. Progressant sur la piste, tout en poussant une reglette lumineuse, la machine trace un motif composé d’une trame d’hexagones s’effaçant peu à peu derrière elle. Ce motif peut évoquer l’intérieur d’une ruche, tout autant que la structure des molécules organiques, nombreuses phéromones qui composent les parfums de la colonie d’insectes.